Home » News

L’éducation, socle de l’avenir : L’inflation des diplômes s’accroit tandis que la santé économique mondiale s’atrophie continûment. Si le quotient intellectuel n’est pas figé, y aurait-il des astuces scientifiquement fondées pour améliorer la performance scolaire des jeunes ?

28 October 2015 3,141 views No Comment
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

 

 

 

Selon une idée reçue, le cerveau se développe entre 5 et 12 et ans. Pour les chercheurs par contre, les modifications cérébrales les plus cruciales ont lieu pendant l'adolescence, et évolue après la vingtaine. The Bridge MAG. Image

Selon une idée reçue, le cerveau se développe entre 5 et 12 et ans. Pour les chercheurs par contre, les modifications cérébrales les plus cruciales ont lieu pendant l’adolescence, et évolue après la vingtaine. The Bridge MAG. Image

Seulement quelques semaines depuis la rentrée  scolaire, mais les petits jeunes vivent  déjà  la pression d’obtenir  des résultats  spectaculaires  aux  examens et concours d’entrée dans des  grandes écoles.

C’est une lapalissade que de noter que les parents font d’énormes sacrifices pour  garantir un avenir de choix pour leur progéniture.

Les exemples sont légions : investissement  pour  accessoires  scolaires  électroniques  de dernière technologie, cours de répétions, scolarité, voyages et échanges scolaires, activités  de loisirs, la liste ne saurait être exhaustive.    

Pourtant, une  compétitivité de diplôme  sans merci signifie que seuls les plus doués auront accès aux  universités et grandes écoles d’élites.

Le  Quotient Intellectuel (QI)   n’est pas figé. Il est la résultante  continue  d’une combinaison de circonstances et d’habitudes étalées  sur le temps.

Ceci est une matière à  réflexion pour  parents et précepteurs   soucieux d’explorer et expérimenter d’autres  alternatives  capables d’assurer l’épanouissement scolaire des  enfants.

Dans son livre intitulé The Power of Habit,  en  Français – La Puissance de l’habitude-  Charles Duhigg écrit:

Des douzaines d’études démontrent  que la détermination est la seule aptitude primordiale  pour toute  réussite individuelle … Les étudiants qui font preuve de grande détermination  sont plus enclin à  délivrer des résultats  académiques spectaculaires  aux examens et concours d’admission  aux grandes écoles.

Ils ne sont presque jamais absents aux cours,  passent peu de temps devant un écran de télévision  et plus d’heures à faire leurs devoirs. Les  adolescents dotés d’un grand potentiel  d’autodiscipline battent toujours en brèche leurs pairs  dans toutes  les performances  académiques  confondues – selon les chercheurs

L’autodiscipline prédit la courbe de progrès scolaire pour une période académique  donnée.

En plus de disciple, de la constance et l’acharnement au travail,  suivez ci-dessous  quelques conseils d’experts (neurologues, psychologues, scientifiques  et académiciens) à suivre pour  améliorer  l’intelligence juvénile.

        I- Une alimentation équilibrée  comme pierre angulaire de  la performance du cerveau.

Une  santé de fer, une mémoire réceptive, une concentration imperturbable contribuent forcément  à  des résultats académiques spectaculaires.

 Alimentez le cerveau des jeunes : l’enfance et l'adolescence sont des étapes cruciales dans le développement du cerveau. The Bridge MAG. Image


Alimentez le cerveau des jeunes : l’enfance et l’adolescence sont des étapes cruciales dans le développement du cerveau. The Bridge MAG. Image

Alimentez le cerveau  des jeunes : l’enfance et l’adolescence sont des étapes  cruciales  dans  le développement du cerveau.

Selon une  idée reçue, le cerveau se développe entre   5  et 12 et ans. Pourtant,  selon les chercheurs, les modifications cérébrales  les plus  cruciales ont lieu pendant l’adolescence, et évolue  après la vingtaine.

L’accent sur la corrélation entre nutrition optimale et santé mentale a été  mis en exergue par une Organisation Non Gouvernementale  de nutritionnistes, médecins, psychiatres, des psychologues,  avec pour  représentant stratégique  à la tête du groupe  Patrick Holford.

Mr Holfort est auteur de 36 livres  qui  se vendent par millions d’exemplaires par devers le monde. L’un de ses  plus célèbres  titres intitulé  «  La bible de la Nutrition Optimale » et traduit dans plus de 30 langues, résume l’essentiel du sujet.

  1. Les œufs

L’œuf contient une quantité élevée de choline (une vitamine de type B)

Le jaune d’œuf est indiqué pour  le cerveau. La choline  joue un rôle primordial dans le processus  de mémorisation et dans l’amoindrissement des risques de démence. La choline existe également dans le poisson, le lait, le soja et les haricots rouges.

–  Yaourt  entier et onctueux.

Le Quotient Intellectuel n’est pas figé. Quelle que soit votre couche sociale, un environnement idéal vous permet de prendre professionnellement vos marques ou de vous faire un prénom dans la vie si vous avez déjà des parents influents. The Bridge MAG. Image

Le Quotient Intellectuel n’est pas figé. Quelle que soit votre couche sociale, un environnement idéal vous permet de prendre professionnellement vos marques ou de vous faire un prénom dans la vie si vous avez déjà des parents influents. The Bridge MAG. Image

Source importante de calcium, le yaourt possède indubitablement des caractéristiques qui en font un aliment très sain et riche en valeurs nutritionnelles, spécialement adapté pour les enfants.

Il est vivement conseillé  de ne pas servir à un enfant des yogourts légers ou sans gras, car ils ont besoin de gras pour assurer leur croissance et le développement de leur cerveau.

Pour faire vous-même votre yogourt, rassurez-vous d’utiliser du lait entier  à 3,25 % de M.G.

  1. Verts

Riche en acide folique et en vitamines, les épinards et le chou frisé ont la capacité d’amoindrir  les risques de contracter une démence plus tard dans la vie. Le niveau élevé d’antioxydants  contenus dans le chou frisé aide  au renouvellement et développement des   cellules cérébrales.

  1. Les poissons

Le poisson est une excellente source de vitamine D et des oméga-3, qui protègent le cerveau  de la baisse des capacités mentales  telle que  la perte de mémoire. Entre autres, le saumon, le  thon et les sardines sont riches en oméga-3.

  1. Noix et graines

Riche en protéines,  acides gras essentiels, vitamines et minéraux, les noix et les graines améliorent  l’humeur et  contrôlent   le fonctionnement du système nerveux.

  1. Les éléments nutritifs dans les aliments

Les protéines  comprises dans  la viande maigre, la volaille, le poisson, les  œufs, les haricots, lait et produits laitiers, les céréales, les graines et les noix fournissent de l’énergie, et permettent de renouveler les cellules du corps.

  1. Les glucides

Le pain, les céréales, les pâtes, le riz, les fruits.  Les légumes et féculents, lait et sucre fournissent de  l’énergie et des globules rouges  nécessaires  au  cerveau.

La viande et la volaille, du poisson, du lait et les  produits laitiers entiers les noix et les graines, les huiles, le beurre, la margarine, la vinaigrette, les bonbons, et les desserts sont également bénéfiques pour le cerveau.

II –  Autres  astuces non négligeables pouvant contribuer à une éducation parentale  réussie

  1. Les leçons de musique

Il est de coutumes que les enfants  qui prennent des leçons de musique  aient une faculté de rétention et un quotient intellectuel très élevés.

  1. Des exercices physiques

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Grenade en Espagne a pu  établir une corrélation entre les performances cognitives et les variations de la fréquence cardiaque en fonction du niveau de forme physique.

Les enfants et adolescents sportifs ont l’esprit plus alerte, une mémoire d’éponge et une concentration imperturbable.

  1. Aiguiser leur amour pour la lecture

A la question de savoir  si  la lecture rendrait  intelligent ou pas,  Dan Hurley y a récemment apporté une esquisse de réponse.

Dan Hurley  est journaliste chez The Guardian. Dans son article intitulé ‘La lecture peut-elle vous rendre plus intelligent?’   Il  répond comme suit.

«Il existe des preuves que la lecture peut sensiblement   accroitre l’intelligence. Je crois que ma découverte de Spider-Man et d’autres bandes dessinées ont fait de mois un élèves doué aux notes exceptionnelles   »

M. Hurley est un  journaliste scientifique influent   cité en 2012 dans le New-York Times Magazine  pour avoir gagné des Oscars.

4- L’insomnie aurait un impact néfaste sur la mémoire des petites jeunes et adolescents

Un manque de sommeil nuit à  la mémoire des enfants, à leurs  émotions et capacités  d’apprentissage.

5-L’autodiscipline et l’énigme de la personnalité

‘Self-discipline predicted academic performance more robustly than did IQ.’ Duhigg As striking brain changes take place during the teen years, what growing young people eat affects their focus and cognitive skills. The Bridge MAG. Image

Le Q I sans autodiscipline ni personnalité est vide de sens. Les prouesses académiques sont une conséquence de l’acharnement au travail, de la constance et de la discipline. The Bridge MAG. Image

Le Q I sans autodiscipline  ni personnalité  est vide de sens.  Les prouesses   académiques sont une conséquence  de l’acharnement au travail, de la constance et de la discipline.

La barre a récemment  été levée très haute  dans le barème  d’évaluation des connaissances,  aux examens et concours au  Royaume-Uni -et dans  le reste du monde.

Le Q I n’est pas figé. Quelle que soit votre couche sociale, vous avez en tant que parent, le devoir  éthique de créer le cadre nécessaire pour  l’épanouissement scolaire de vos enfants.  Un environnement idéal leur permettrait de prendre leurs marques professionnellement ou de se faire un prénom  dans la vie s’ils ont déjà des parents influents.

Rappelez-vous, l’éducation est le socle de l’avenir

L’éditorial de The Bridge Magazine corrobore dans le même sens  que la célèbre  citation  d’ Irina Bokova sur l’éducation:

” De l’amélioration de la santé à l’augmentation de la richesse, l’éducation est le catalyseur d’un avenir meilleur pour des millions d’enfants, de jeunes et d’adultes”               

Mme , Irina Bokova est la Directrice générale de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture.)

L’UNESCO est une branche  spécialisée des Nations Unies.

Mme Bokova est la première femme  et première originaire de L’Europe de L’Est à avoir brigué  ce poste.  Poste qu’elle occupe   depuis Novembre 2009.

 

L’éditrice

Rachel Tcheungna

 

Leave a comment!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.