Home » News

Dossier. Les rumeurs troublantes de manipulation génétique en laboratoire du virus Ebola et le scandale du réseau de l’élite pédophile en Grande Bretagne, au Kenya et dans le reste du monde défraient la chronique de la saison festive et de la clôture de l’année 2014.

27 December 2014 3,257 views No Comment
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Les droits des enfants doivent scrupuleusement être respectés afin qu’ils s’épanouissent et assurent une génération de relais. The Bridge MAG. Image

Les droits des enfants doivent scrupuleusement être respectés afin qu’ils s’épanouissent et assurent une génération de relais. The Bridge MAG. Image

Chronique d’une enfance exploitée. L’élite pédophile  ou pédo-satanisme  en Angleterre  et ailleurs exploite  sexuellement des mineurs  par des rites macabres pour une course  effrénée  du pouvoir.  De l’autre côté, la manipulation des  opinions publiques sur le virus Ebola,  pourrait justifier l’urgence d’une  vaccination  obligatoire  en masse  des enfants du tiers monde  et rapporter des  milliards au  cartel pharmaco-chimique américain.

Le 1er décembre 2014,  un pédiatre britannique de 41 ans  est condamné à  22 ans de prison  pour avoir violé  ses patients mineurs atteints de leucémie  pendant plusieurs années. Le 2 décembre 2014  un pédophile   américain   paraplégique de 59 ans  a été condamné  à 50 ans  de prison par un tribunal de Nairobi  au Kenya.  Dans le même repère temporel, l’épidémie d’Ebola (virus soupçonné artificiel et fabriqué  en laboratoire) condamne des milliers d’orphelins en Afrique de l’Ouest à  vivre dans la  stigmatisation et la  peur,  laissés  à la merci d’un  futur  ‘pseudo vaccin obligatoire ’ qui  profiterait  à  une hégémonie élitiste et au cartel pharmaco-américain.

Les récentes statistiques  des victimes de l’élite pédophile  et de la fièvre Ebola font froid dans le dos.

En mai 2014 la Scotland Yard a déclaré que le “Royaume-Uni a 250 000 pédophiles”.

D’après les bases de données  des crimes contre les enfants du Royaume- Uni et de l’Irlande  Keep them Safe UK  ‘‘ Plus de 400 enfants sont exploités sexuellement chaque semaine en Grande-Bretagne,  à  raison d’un enfant toutes les 20 minutes.’’

Pour ce qui est du  virus Ebola, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recense de nombreuses victimes.

‘‘Jusqu’au  23 novembre 2014, 5689 personnes avaient été signalées comme faisant  la maladie au  Libéria, en Guinée, en  Sierra Leone, au  Nigeria, aux Etats-Unis et au Mali. Le nombre total de cas déclarés étant de  plus de 15 000 “

Plutôt absurde et  incohérent  si l’on s’attarde sur  l’un des grands  principes  fondamentaux de l’UNICEF.

Selon le  Fonds des Nations Unis pour l’Enfance,    les enfants ont  droit à la protection contre l’exploitation économique et sexuelle.

‘‘Aucun enfant ne devrait subir de mauvais traitements, être exploité ou négligé. Aucun enfant ne devrait être forcé à exécuter un travail qui lui fait du mal. Si tu subis des mauvais traitements, tu dois recevoir une protection et une aide’’.

Il faut peut-être lire ce principe dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour mieux le comprendre.

Survival-Peace-and-Wellbeing-for-children-worldwide-this-Christmas time The Bridge MAG. Image


Survie, bien-être et paix de l’âme pour des milliers d’enfants dans le monde. The Bridge MAG. Image

Désarroi et ironie en plein décembre.  Le détail géographique n’épargne aucune catégorie  d’enfants.  Ironie de mauvais goût   d’autant plus que   Noël rime avec enfance dans toute sa plénitude.

Noël  est une fête associée à  la nativité de Jésus – un accomplissement de la prophétie messianique de l’Ancien Testament,  fête de la  famille et des enfants par excellence.

Les dossiers  Ebola  et élite pédophile    sont  de haute sensibilité et restent controversés  entre scientifiques, académiciens et experts car on ne sait plus à quel saint se vouer quand les services secrets  britanniques et américains (simultanément le MI5 –MI6  et le FBI) sont soupçonnés de protéger les coupables de crimes.

Le réseau implanté à Elm Guest House  – Grande Bretagne – par exemple a été le  (point de rencontre d’une clientèle huppée de pédophiles qui violaient des mineurs pris dans les orphelinats des alentours…)  Décrié  par les journalistes  Stephen Wright et Richard Pendlebury  du Daily Mail.

Il est de coutume que The Bridge Magazine  consacre son éditoriale  de  décembre à tous les enfants du  monde en général et aux enfants  surpris  par le tumulte  des atrocités  et  vicissitudes de la vie en particulier.

Ce décembre,  dans le cadre de la prévention  de  crimes contre les mineurs, The Bridge Magazine sensibilise  l’opinion publique  pour la protection des mineurs devenus des proies et cibles  faciles et vulnérables, exploités économiquement et sexuellement  par une poignée d’élite  obnubilée par une course effrénée du pouvoir et de la richesse à  tout prix.

De la  violence sexuelle  et des  crimes contre les enfants et mineurs

En Angleterre le gouvernement est mis sous pression, le parlement britannique est en branle : soupçonné d’être cousu  de pédophiles et protégé par ses services secrets, la Grande-Bretagne semble prise depuis plusieurs années maintenant dans une espèce d’obsession pédophile. Les scandales se multiplient.

En juillet 2014, John Hall  un journaliste du  Daily Mail  a publié  que ‘‘le réseau pédophile VIP qui abuse  des enfants  en Grande Bretagne  existe depuis 65 ans. “

Dans la Classification Internationale des Maladies, l‘Organisation Mondiale de la Santé définit la pédophilie  comme une ‘‘préférence sexuelle pour les enfants, généralement d’âge pré-pubère (moins de 13 ans) ou au début de la puberté’’

Pourtant, les autorités légales de plusieurs pays recourent à une définition plus large en y incluant des  adultes ayant  une attraction sexuelle pour des personnes que la loi considère comme des enfants ou jeunes adolescents.

Les parents britanniques et kenyans  se meurent de ne pouvoir restaurer les vies et la jeunesse volées  de  leurs enfants.

Des milliers d’enfants disparaissent chaque année  en Angleterre et dans le monde pour finir dans les réseaux de prostitution, de pornographie ou de pédophilie, alors que d’autres sont assassinés. Le Quotidien  La Stampa parle d’une secte satanique qui recrute  des enfants. « La secte Finders  fondée au début des années 1970 se sert des enfants pour des rites sacrificiels démoniaques et des pratiques sexuelles. »

La lutte contre  l’élite pédophile est un vrai labyrinthe,  plusieurs affaires sont classées affaire d’Etat, donc  sans suite.  Comme qui dirait, malheur au prétentieux qui veut en savoir trop. Ceci est une preuve de la convergence vers un réseau organisé de la criminalité de haut niveau, que contrôle dans l’ombre le système légal.

Bel enfant au regard inquisiteur et à l’avenir prometteur, surpris par les vicissitudes d’Ebola et laissé à la merci d’un futur ‘pseudo vaccin obligatoire.’ The Bridge MAG. Image

Bel enfant au regard inquisiteur et à l’avenir prometteur, surpris par les vicissitudes d’Ebola et laissé à la merci d’un futur ‘pseudo vaccin obligatoire.’ The Bridge MAG. Image

 Des  orphelins et victimes d’Ebola

La maladie à virus Ebola (autrefois appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est   selon l’OMS « une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme. Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine. Le taux de létalité moyen est d’environ 50%. Au cours des flambées précédentes, les taux sont allés de 25% à 90%. »

Pourtant, l’ennui c’est que  certains comme Dave Hodges  pensent que cette maladie est artificielle.

Dans son article intitulé : Ébola: Le gouvernement américain via son Centre pour le Contrôle des Maladies, possède le brevet du virus et des vaccins… il dénonce   qu’Ebola est une invention humaine.

Le Centre de Contrôle des Maladies (CCM ou CDC en anglais), l’Institut National de la Santé (NIH) et Bill Gates sont propriétaires des patentes, brevets sur tout vaccin pour Ebola et affiliés.  Ceci implique que la vaccination  obligatoire ne saurait tarder.

Pour  Hodges, « On ne peut pas “patenter, breveter” la nature… Si le virus est breveté, c’est que le virus a été créé artificiellement… Une crise sanitaire mondiale rapporterait très gros à certains, tuerait beaucoup de gens et permettrait d’imposer  la loi martiale, quarantaine, inoculations et grille de contrôle. Le rêve pour certains élitistes eugénistes comme le professeur de biologie de l’université d’Austin, Texas. »

Bill Gates  aurait financé  50 millions de dollars à l’ONU et au CCM pour lutter contre le virus Ébola.

Gates and Michael Bloomberg ont déjà largement contribué pour de nombreuses  causes de vaccinations et comme tout homme d’affaire américain attendent un retour en investissement. 

Selon Dave Hodges, Gates a annoncé qu’il planifie de faire vacciner chaque enfant du tiers monde, ceci l’amènerait à  réaliser d’énormes   profits.

L’histoire risque de se répéter si les adeptes du vaccin  s’obstinent à ne penser qu’au gain à tout prix. Il y a quelques décennies de cela  par exemple,  le gouvernement britannique l’avait  appris à ses dépens :

Il y aurait  une étroite  similitude entre la formule du vaccin Ebola et celle du cowpox formulé en  Angleterre au 19ème siècle:

Selon l’hypothèse,  le cowpox  devait empêcher  la variole. Le gouvernement britannique n’avait pas voulu reconnaître que la vaccination contre la variole ne protégeait pas de la maladie. Il avait  voté une loi rendant la vaccination obligatoire en 1856.  Pourtant c’est  entre 1870 et 1872 que se produisit l’une des pires épidémies de variole faisant plus de 44 000 victimes. Finalement, après des années de vaccination obligatoire de variole le vaccin a été strictement  interdit en Angleterre en 1948.

 Joyeux  Noël aux enfants  surpris  par le tumulte  des atrocités  de la vie.  Joyeux Noël à tous les enfants du monde entier! The Bridge MAG. Image

Joyeux Noël aux enfants surpris par le tumulte des atrocités de la vie. Joyeux Noël à tous les enfants du monde entier! The Bridge MAG. Image

Ironie du sort  encore aujourd’hui. Le cancer n’est pas une maladie contagieuse, mais  Rick Perry, Gouverneur du Texas, a tenté d’imposer le Gardasil à tous  les adolescent(e)s pour  une prétendue prévention du cancer du col de l’utérus pour les  30 prochaines années, déclare Jennifer Graig, dans son article intitulé Les leçons que les vaccinalistes refusent d’apprendre.

En septembre 2011, les Centres de Contrôle des Maladies (CDC) ont publié des effets secondaires du Gardasil, introduit en 2006 : soit 71 décès cinq ans plus tard.

Pourquoi un politicien signerait-il  une ordonnance rendant le vaccin obligatoire pour les jeunes du Texas? Se pourrait-il que dans les jours qui ont suivi la signature de Perry, le fabricant lui ait concédé une bonne donation pour sa campagne ?

En 1896, le Dr Hadwen a noté que la vaccination obligatoire était une question politique et non une question médicale.

 Cette saison festive,   selon les  prédictions,  les consommateurs britanniques dépenseront  plus de £ 95  milliards pour les achats en ligne.

Cependant, pour des milliers d’enfants dans le monde, le meilleur cadeau que le Père Noël puisse  leur apporter serait de mettre fin à leur souffrance et d’assurer leur survie et leur bien-être, de leur restaurer la paix de l’âme  aujourd’hui et pour les années à venir.

Il ne reste qu’à nous,  adultes du monde entier, de veiller à ce que les droits des enfants soient scrupuleusement respectés afin qu’ils s’épanouissent et assurent une génération de relais.

The Bridge Magazine souhaite un Joyeux Noël  aux enfants victimes d’abus sexuels, aux  enfants issus de familles déséquilibrées,   aux enfants victimes de malnutrition, de  pauvreté,  de famine,  aux 90 000 enfants britanniques qui seront sans abris  ce Noël, aux  enfants victimes  d’Ebola et autres maux.

Joyeux Noël à tous les enfants du monde entier!

 

L’éditrice

Rachel Tcheungna

 

 

Leave a comment!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.

 Nick Foles Womens Jersey Ryan McMahon Authentic Jersey