Home » News

Mensonges, corruption, manipulation, espionnage, violence au cœur de la diplomatie britannique et étrangère.

27 October 2017 1,198 views 2 Comments
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Lifting the lid on the Manchester attack: “The alleged suicide bomber, Salman Abedi, was part of an extremist group, the Libyan Islamic Fighting Group, that thrived in Manchester and was cultivated and used by MI5 for more than 20 years” Pilger The Bridge MAG. Image


‘‘Salman Abedi, né britannique…Fils d’immigrants anti-Kadhafi au Royaume-Uni, Abedi a grandi dans la communauté d’exilés libyens de Manchester. Récupéré et formé, comme espion britannique, il a servi le MI5 pendant plus de 20 ans.” Pilger
The Bridge MAG. Image

Il a fallu le décès de 22 personnes lors de l’attentat terroriste de Manchester pour nous remémorer que la machination,  l’espionnage,  la violence sont inhérents à  la politique britannique et étrangère. Mensonge et politique sont liés comme l’endroit et l’envers d’une même médaille.

Selon un  consensus  des Nations Unis établi au Royaume-Uni et dans le monde entier, ‘‘la protection des civils dans les conflits armés  doit rester une priorité absolue’’  pour les gouvernements ; déclarait  le Secrétaire Général au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Pourtant ce n’est pas toujours le cas. Pilger crève l’abcès,  dénonce et accuse la Presse Anglaise.

”L’attentat suicide  crapuleux commis par Salman Abedi, né britannique, dans un concert d’Arianna à Manchester était le travail d’un professionnel. 

Fils d’immigrants anti-Kadhafi au Royaume-Uni, Abedi a grandi dans la communauté d’exilés libyens de Manchester. Récupéré et formé,  comme espion  britannique, il a servi le MI5 pendant  plus de 20 ans.”

Pourtant la presse anglaise continue à cacher la vérité au public.

La mission  des médias au Royaume-Uni et dans le monde est semblable à celle de chien de garde. Les  medias veillent  à ce que :

D’une part  les gouvernements respectent scrupuleusement  l’engagement de protéger leur peuple, et d’autre part d’éviter la désinformation et la propagande en cas de conflits armés.

Plutôt que d’empoisonner le climat social et faire plus de victimes civiles, le reportage du journaliste devrait  susciter la réflexion et la nourrir.

La violence au Royaume-Uni et dans le reste du monde.

John Pilger est une figure emblématique du journalisme d’investigation anglo-saxon. Activiste anti-guerre et défenseur des droits humains. D’origine australienne, il est réalisateur de documentaires australo-britanniques et   vit à Londres depuis 1962. The Bridge MAG. Image

John Pilger est une figure emblématique du journalisme d’investigation anglo-saxon. Activiste anti-guerre et défenseur des droits humains. D’origine australienne, il est réalisateur de documentaires australo-britanniques et vit à Londres depuis 1962.
The Bridge MAG. Image

Jonh Pilger lève le voile  sur le lien entre la Libye et la tragédie de Manchester.

Dans son article intitulé ‘Terror in Britain : what did the Prime Minister know?’ en français  «  Que savait le Premier Ministre de la terreur en Grande Bretagne ? », publié le 31 juillet 2017 dans son site  johnpilger.com, il affirme : « Le renversement de Kadhafi, qui contrôlait les plus grandes réserves pétrolières d’Afrique, était depuis longtemps prévu à Washington et à Londres. Selon le renseignement français, le GICL avait fait plusieurs tentatives d’assassinat contre Kadhafi dans les années 90 – financées par les services secrets britanniques–. En mars 2011, la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont saisi l’occasion d’une «intervention humanitaire» et ont attaqué la Libye. Ils ont été rejoints par l’OTAN sous le couvert d’une résolution des Nations Unies visant à ‘‘protéger les civils’’ ».

John Pilger est un journaliste  d’origine australienne. Réalisateur de documentaires australo-britanniques, il  vit à Londres depuis 1962.

Pilger est une figure emblématique du journalisme d’investigation anglo-saxon, activiste anti-guerre et défenseur des droits humains.

La violence  dans le monde en bref

Selon un récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, « la violence cause chaque année plus d’1,6 million de décès dans le monde. La violence est l’une des principales causes de décès dans toutes les régions du monde pour les personnes âgées de 15 à 44 ans. »

La cupidité,  l’incompétence notoire des dirigeants africains et la chute d’un continent.

La corruption, la cupidité et l’égoïsme à outrance caractérisent les dirigeants africains qui sont prêts à garder le  pouvoir à tout prix.

Les  dirigeants occidentaux sont peut-être  les manipulateurs  à  l’origine  du spectacle hideux que les nations et les peuples africains ont exposé  au monde entier en s’entretuant entre eux pendant des décennies ; plongeant leur continent dans des guerres tribales et conflits sociaux  inlassables.

Pourtant, la bonne nouvelle, pourrait-on arguer est que la colonisation a donné suffisamment d’outils de base à toutes les nations  du monde. Outils de base clés  permettant à chaque pays de  travailler d’arrache-pied afin de prospérer et de s’imposer à l’échelle mondiale.

Mais la triste nouvelle est que, souvent  de générations en générations,   les dirigeants africains passent plus de temps à se prélasser au soleil qu’à travailler de façon franche pour développer leur pays, et par ricochet leur continent.

Brève étude de cas: Cameroun et Congo

Cameroun

Cameroun-dans le cadre de la crise anglophone sur la forme et le fond.

Sur la forme

Sur le problème de la crise anglophone actuelle et de son bilan violent, le bureau de presse de la présidence de la République  du Cameroun  a répondu le  vendredi 13 octobre 2017 à The Bridge Magazine en ces termes : “Le dialogue reste le credo du président de la République, son Excellence  Paul Biya”.

Avec des élections imminentes de 2018, certains pensent que l’appel au dialogue serait  des promesses électorales.

 Le Cameroun est  béni d'une forêt tropicale amazonienne, mais, ironiquement, en septembre 2017,  dans certaines régions du pays, les  écoliers  étaient apparemment  obligés de s’asseoir  à même le sol,  faute de bancs en bois dans leur salle de classe. The Bridge MAG. Image


Le Cameroun est béni d’une forêt tropicale amazonienne, mais, ironiquement, en septembre 2017, dans certaines régions du pays, les écoliers étaient apparemment obligés de s’asseoir à même le sol, faute de bancs en bois dans leur salle de classe.
The Bridge MAG. Image

Les difficultés actuelles du Cameroun remontent à son histoire d’avant l’indépendance, quand il a été formé  par la réunification de deux régions. Une, colonisée par les Britanniques, l’autre, la plus grande,  gérée par les Français.

Le Cameroun est  béni d’une forêt tropicale amazonienne, mais, ironiquement, en   septembre 2017,  dans certaines régions du pays, les  écoliers  étaient  apparemment  obligés de s’asseoir  à même le sol,  faute de bancs en bois dans leur salle de classe. Il se pourrait aussi que les enseignants aient connu des   arriérés  de salaire  durant  l’année académique 2015-2016.

Entretemps,  les statistiques récentes des sociétés forestières menées par global.org révèlent  que les exportations de bois  du Cameroun  crèvent le plafond depuis 1990. Le pays est le plus grand exportateur des billes de bois tropicaux d’Afrique vers l’Union européenne, dont la plupart des billes sont  destinées à l’Italie et à l’Espagne.

Selon global.org, l’élite dirigeante est principale propriétaire des sociétés forestières au Cameroun :

«Les sous-traitants étrangers qui se connectent pour le compte de certains camerounais sont des concessionnaires et les amis et la famille de l’élite au pouvoir. Ces camerounais ont des liens d’affaires étroits  avec un certain nombre d’entreprises forestières étrangères. »

Causes  de  la violence

D’une manière générale,  le Cameroun serait  corrompu jusqu’à l’os. Une poignée de l’élite gère les secteurs clés de l’économie.   Il se pourrait  que la population, furieuse et lésée ait  marre du régime en place.

Le Cameroun a une fois été  classé 34ème dans la liste des pays les plus corrompus en Afrique par Transparency International.

Sur le fond

Il est fort  peu probable que le Cameroun se transforme en bain de sang du jour au lendemain. D’où lui vient cette  étiquette d’hors norme?  Avec 83,3% de  taux d'alphabétisation de la population totale, les camerounais appréhendent les notions de civilisation, de démocratie, d’européanisation avec beaucoup de recul et de maturité d’esprit. The Bridge MAG. Image

Il est fort peu probable que le Cameroun se transforme en bain de sang du jour au lendemain. D’où lui vient cette étiquette d’hors norme?
Avec 83,3% de taux d’alphabétisation de la population totale, les camerounais appréhendent les notions de civilisation, de démocratie, d’européanisation avec beaucoup de recul et de maturité d’esprit.
The Bridge MAG. Image

Les trafiquants d’armes, désireux  de faire fortune et  d’épuiser leur stock  saisissent la balle au vol. Ils  prédisent une guerre civile sanglante au Cameroun dans le cadre des  prochaines élections présidentielles de 2018, si le président Biya devrait être réélu.

Quant à savoir si cela se produira ou non, de manière générale, malgré les troubles politiques actuels, les camerounais se battent pour maintenir l’équilibre socio-politique dans leur pays.

L’histoire du Cameroun suggère qu’il est fort  peu probable que le pays  se transforme en bain de sang du jour au lendemain.

Dans les réseaux sociaux, des slogans et vidéos  du genre : «  Si c’est pour une guerre civile au Cameroun, les occidentaux et l’OTAN peuvent continuer à rêver… »

D’une manière générale, les camerounais  font   toujours preuve d’amour et de grande  estime pour leur pays. Ils sont prompts à s’auto-sensibiliser  dans le but d’empêcher  les bellicistes de faire du Cameroun une zone de guerre.

Cameroun trop atypique  pour être le prochain Congo

Le Cameroun a de la peine à se conformer au stéréotype africain d’éternel  pays de  guerre et de famine. D’où lui vient cette  étiquette d’hors norme?

Les camerounais appréhendent les notions de civilisation, de démocratie, d’européanisation avec beaucoup de recul et de maturité d’esprit.

Pour certains, le Cameroun doit ce caractère stoïque à son intelligentsia.

Dans le  fond, c’est un  pays plutôt pacifique. Malgré tout, le Cameroun  n’a  pas connu de guerre depuis plus de 45 ans depuis son accession à l’indépendance.

 L’attitude relativement placide des politiciens camerounais vis-à-vis des questions nationales pourrait en partie être due à leur cursus académique.

Selon un profil récent du pays publié par la BBC, le Cameroun a l’un des taux d’alphabétisation les plus élevés d’Afrique : les deux tiers des ministres et des membres du parlement ont des doctorats, obtenus pour la plupart des Universités étrangères et occidentales.

Un indicateur récent de la Banque mondiale estime également  le taux d’alphabétisation de la population totale du Cameroun à 83,3%.

Selon la Banque mondiale, le taux d’alphabétisation est le pourcentage de personnes qui peuvent, avec compréhension, lire et écrire un texte bref   et simple au  quotidien.

Il se pourrait qu’une base  académique  solide ait  aidé les politiciens camerounais à appréhender et importer  les  systèmes électoraux avec une approche plus critique et plus mature, mieux que les représentants élus dans d’autres pays africains.

L’analyse  de The Bridge Magazine

Malgré tous les maux qui minent le Cameroun, pourquoi seraient-il  URGENT  pour les camerounais de  choisir la voie de la négociation ?

Les grandes industries d’armements,  les grandes puissances étrangères, le Royaume-Uni, la France, les Etats-Unis…,- l’OTAN –cette alliance viciée et complice–, perdent des milliers de leurs populations à cause des attentats terroristes.

Ces mêmes  terroristes qu’ils ont formés pendant des décennies pour déstabiliser les régimes.

Tels des vautours et des prédateurs, ils ont soif de nos forêts amazoniennes et de nos sous-sols riches.

Les puissances étrangères  se servent du problème anglophone pour  INFILTRER  A JAMAIS le Cameroun, le diviser, le conquérir et le détruire.

Congo

Depuis Léopold II  de  Belgique, le Congo  n’a jamais connu la paix.

Avec plus de 92% du coltan mondial et d’autres réserves minérales situées au Congo, un récent rapport a fait valoir que la demande internationale pour le métal est devenue l’un des moteurs de la guerre en RDC. The Bridge MAG. Image

Avec plus de 92% du coltan mondial et d’autres réserves minérales situées au Congo, un récent rapport a fait valoir que la demande internationale pour le métal est devenue l’un des moteurs de la guerre en RDC.
The Bridge MAG. Image

 L’ubiquité  de l’iPhone comme gadget personnel en  occident  explique davantage pourquoi la paix au Congo est asymptotique : un vrai mirage.

L’Est du Congo est l’une des régions les plus riches au monde en termes de ressources minérales ; mais pourtant, l’Afrique est représentée par les grands médias comme la lèpre du monde. Le pays ne dispose   ni d’infrastructures ni  d’installations de base.

Les  sociétés minières étrangères ont transformé la RDC en un champ de bataille perpétuelle au cours des  dernières  décennies.

Les réserves   du Congo en minerais de diamant, de cuivre, de cobalt, de zinc, de manganèse, d’uranium, de niobium, de tantale, de bois d’ébène, de bois d’œuvre sans oublier le coltan, font la convoitise de l’Occident.

Avec plus de 92% du coltan mondial et d’autres réserves minérales situées au Congo, un récent rapport a fait valoir que la demande internationale pour le métal est devenue l’un des moteurs de la guerre en RDC. Le coltan, également connu sous le nom minéral de terre rare, est un minéral noir qui peut résister à la chaleur et maintenir une charge électrique élevée lorsque raffiné. Le  composant maintient la charge électrique dans les puces d’ordinateur. Le coltan est l’un des nombreux minéraux stratégiques trouvés au Congo qui forment la base de la chaîne mondiale de produits de  technologie de pointe.

Les armes nucléaires technologiquement avancées, les avions, les voitures, les systèmes sans fil, les lecteurs DVD, les téléphones portables, les ipods, les lunettes de vision nocturne, les fibres optiques, les condensateurs, les téléphones Android  les lecteurs mp3, les ordinateurs portables, les stations de jeu et de nombreux jouets dépendent également du commerce de coltan. Plus de 80% du cobalt, de l’or et du diamant dans le monde se trouvent au Congo, qui est également le plus grand fournisseur de cuivre haut de gamme.

Il n’est pas sorcier  d’établir un lien entre le coltan et la guerre  permanente au Congo et  les prétendues tensions tribales, les coups d’État et les régimes dictatoriaux.

Il n’est pas non plus surprenant que les réserves  de minerai soient situées dans les régions les plus sanglantes de l’Est du Congo. Les mines peuvent alors être facilement contrôlées par des forces militaires  étrangères.  

Comment pouvons-nous prévenir la violence au Royaume-Uni et à l’étranger?

À l’ère de la haute technologie, l’humanité moderne  a besoin d’ajouter un minimum d’éthique à son «ingéniosité» technologique, à son esprit d’invention. La morale  nous aidera  toujours à opérer des choix plus judicieux.

La théorie morale déontologique du philosophe allemand Emmanuel Kant (1724-1804)  recommande  que certains types d’actions (y compris le meurtre, le vol et le mensonge) soient absolument  interdits, même s’ils  concouraient  à atteindre  plus  de bonheur que d’autres alternatives.

L’humanité moderne a besoin de la vertu pour la sauver de la perdition. Selon le thésaurus en ligne, la vertu, en latin virtus, est «l’excellence morale, un trait positif ou une qualité jugée moralement bonne et donc … appréciée comme un fondement de principe et un bon être moral».

La valeur humaine est non négociable

Il n’y a pas de richesse aussi nourrissante qu’une conscience pure.  La valeur intrinsèque de l’humain est fondamentale.

Une course effrénée vers notre succès, notre richesse, notre   popularité, notre parti politique, nos croyances religieuses, pour ne citer que ceux-là, devrait passer après la valeur humaine.

 

L’éditrice

Rachel Tcheungna

 

2 Comments »

  • Mikhail said:

    Un travail très approfondi et très appréciable mes encouragements

    • Rachel Tcheungna said:

      Cher M. Mikhail,

      Toute l’équipe de The Bridge Magazine

      Vous remercie infiniment pour vos encouragements.

      Bien cordialement,

      L’éditrice

Leave a comment!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.