Home » News

La guerre des classes. Les chances d’admission au Russel Group -groupe d’universités britanniques les plus prestigieuses- s’amenuisent suite aux résultats catastrophiques du GCSE de l’année 2017 au Royaume-Uni.

27 September 2017 2,077 views 14 Comments
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Les résultats du GCSE ont forcément  un impact inéluctable sur  les résultats du A level ou baccalauréat, et par ricochet sur le niveau universitaire : un véritable  effet domino académique.  The Bridge MAG. Image

Les résultats du GCSE ont forcément un impact inéluctable sur les résultats du A level ou baccalauréat, et par ricochet sur le niveau universitaire : un véritable effet domino académique. The Bridge MAG. Image

Une réforme du système éducatif britannique depuis  trois décennies fait de nombreuses  victimes cette année  avec  l’introduction du nouveau GCSE (La General Certificate of Secondary School).

Élitisme et excellence sont deux termes  qui collent à la peau des universités au Royaume –Uni.

Plus de 4o 000 élèves, y compris les plus  doués,  reprendront  certaines épreuves péremptoires  telles l’anglais et   les mathématiques dans le but d’avoir le niveau requis pour accéder à  la classe terminale.

Selon un porte-parole du Ministère de l’Education Britannique,  ‘’le nouveau  barème de correction du GCSE est suffisamment rigide pour permettre une sélection rigoureuse. Avec les nouvelles réformes, seuls seront admis  les candidats capables  de compétir avec l’élite mondiale et de saisir l’attention des chasseurs de têtes recherchant des cadres et cadres supérieurs aux profils atypiques de haut niveau.’’

Selon une idée reçue,  au Royaume-Uni, les enfants aux parents lettrés et/ou nantis  sont plus susceptibles d’être admis aux universités d’élite Russel Group que ceux des familles défavorisées.

Le Russell Group est un réseau de vingt-quatre universités prestigieuses et élitistes au Royaume-Uni. Elles jouissent d’une excellente réputation au niveau mondial. Ces Universités sont généralement axées sur la recherche scientifique.

Selon un  récent rapport, 73% environ de cet écart  est dû au fait que les élèves issus de milieux défavorisés n’ont ni  accès aux meilleures écoles primaires, ni accès aux écoles secondaires prisées. Ce qui explique leurs mauvaises performances aux examens clés et conséquemment  à l’impossibilité d’accéder aux  universités bourgeoises.

Flirter avec l’élite mondiale à l’université  se prépare depuis l’école primaire en Angleterre. Les résultats du GCSE ont forcément  un impact inéluctable sur  les résultats du A level ou baccalauréat, et par ricochet sur le niveau universitaire : un véritable  effet domino académique.

Le Russell Group est un réseau de vingt-quatre universités prestigieuses et élitistes au Royaume-Uni, jouissant d’une excellente réputation au niveau mondial. Ex: Cambridge, Oxford, St. Andrews, the London School of Economy, Imperial College, London. The Bridge MAG. Image

Le Russell Group est un réseau de vingt-quatre universités prestigieuses et élitistes au Royaume-Uni, jouissant d’une excellente réputation au niveau mondial.
Ex: Cambridge, Oxford, St. Andrews, the London School of Economy, Imperial College, London. The Bridge MAG. Image

Pourtant, seuls les parents vraiment nantis peuvent s’offrir un logement dans les zones regroupant les meilleures écoles primaires et secondaires au Royaume–Uni.

Qu’en est-il alors des génies nés, ces élèves qui,  même avec pain sec à la maison et familles disloquées se font distinguer par leur quotient intellectuel élevé ?

Serait-il loyal que le devenir d’un enfant surdoué de famille démunie se réduise à   la providence du pile ou face  d’un code postal de son logement ?

Malheureusement le ‘dis moi où tu vis et je te dirai ton métier d’avenir’ semble être de rigueur  en Angleterre.

 Prolétaire un jour, prolétaire toujours. Le système éducatif en Angleterre, presque parfait et  souvent cité comme une référence aux yeux de ses pairs  européens serait-il discriminatoire ?

Au Royaume-Uni, transcender désormais le statut social de ses  parents par son quotient intellectuel devient de plus en plus un mythe plutôt qu’une réalité.

 Le Royaume-Uni semble être  le pays le plus multiculturel au monde, mais une discrimination subtile entre classe bourgeoise et classe ouvrière trancherait   dans le système éducatif.

En 2016, le classement Times Higher Education a également décidé de recenser “les 200 meilleures universités d’Europe”. En grande première.

Retrouvez ci-dessous la liste des  10 premiers établissements du classement des “meilleures universités d’Europe 2017” dans laquelle l’Angleterre assoie  sa suprématie tandis que la France excelle  par son absence.

Rang              Etablissements

1                      University of Oxford

2                      University of Cambridge

3                      Imperial College London

4                      ETH Zurich – Swiss Federal Institute of Technology Zurich

5                      University College London (UCL)

6                      London School of Economics and Political Science (LSE)

7                      University of Edinburgh

8                      Karolinska Institute (en Suède)

9                      Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

10                    LMU Munich

Une particularité qui différencie l’Angleterre de la France est la présence d’examens à l’école primaire. Pendant toute leur scolarité, les élèves doivent passer des examens nationaux, et ce, dès l’âge de 7 ans : dès la fleur de l’âge, les petits Britanniques sont poussés à être toujours plus performants.

Au Royaume-Uni, transcender désormais le statut social de ses  parents par son quotient intellectuel devient de plus en plus un mythe plutôt qu’une réalité. La Grande-Bretagne ferait-elle intentionnellement échouer ses petits jeunes ?   The Bridge MAG. Image

Au Royaume-Uni, transcender désormais le statut social de ses parents par son quotient intellectuel devient de plus en plus un mythe plutôt qu’une réalité.
La Grande-Bretagne ferait-elle intentionnellement échouer ses petits jeunes ?
The Bridge MAG. Image

La priorité aux yeux des Anglais  serait d’inscrire leurs enfants dans les meilleures écoles à partir de l’école primaire. Ceci  leur permettra d’accéder plus facilement aux écoles secondaires prestigieuses et plausiblement aux universités huppées.

Pas surprenant que les parents soucieux du devenir de leurs progénitures n’hésitent pas à claquer  leur salaire voire toutes leurs  économies pour loger dans les zones de prédilections.

Cambridge et Oxford sous la sellette

Selon les statistiques décryptées par le journal anglais The Guardian l’université de Cambridge  filtrerait  bien les candidats selon leur origine ethnique bien que les étudiants  anglais de souche et les étudiants de minorité ethnique aient  le même niveau d’excellence.

Les raisons pour lesquelles les enfants issus de milieux défavorisés  n’accèdent pas  aux universités d’élite sont légions, mais les principales se résument en  trois catégories : la pauvreté, l’absence d’informations adéquates et les  mauvaises performances aux examens clés.

  • Pauvreté / la lutte des classe

Selon les scientifiques, la pauvreté aurait un impact sur le développement du cerveau des enfants.

Impact de la pauvreté sur la scolarisation et le travail des enfants

La Grande-Bretagne ferait-elle intentionnellement échouer ses petits jeunes ?  Au Royaume-Uni, les Anglais de souche  au Revenu Minimum d’insertion (RMI) et ceux des minorités ethniques, sont de plus en plus incapables d’offrir un minimum d’éducation secondaire viable  à leurs enfants.

Le système éducatif britannique est –il suffisamment loyal ?

Les perspectives d’une éducation de choix seraient-elles basées sur le lieu d’habitation de l’élève? Des  récentes  statistiques publiées par les agences immobilières Savills de Londres  laissent stupéfaits.

Le groupe Savills est leader du conseil en immobilier dans le monde et coté à la Bourse de Londres. Ce groupe  dispose d’un réseau international de plus de 700 bureaux et associés répartis en Amérique, au Royaume-Uni, en Europe, en Asie-Pacifique, en Afrique et au Moyen-Orient.

Les prix des  logements situés dans les zones des  écoles primaires et secondaires aux performances scolaires  exceptionnelles crèvent le plafond.

Retrouvez ci-joint la liste des prix de quelques maisons de deux chambres par quartiers huppés :

  • Les logements situés dans le sud de l’Angleterre

-Epsom and Ewell, prix moyen d’une maison  £ 463,239 soit 524380.60  euros.

-Gloucester, prix moyen d’une  maison £ 198,019 soit 224154.96 euros.

  • Les logements situés dans le nord de l’Angleterre

-Trafford, prix moyen d’une  maison £ 416,025 soit 470934.95  euros.

-Harrogate, prix moyen de la maison £ 312 523 soit 353772.02 euros.

  • Les logements situés à proximité de Londres

-Sutton,   prix moyen de la maison £ 372,713 soit 421906.33 euros.

-Watford, prix moyen de la maison £ 353,022 soit 399616.37 euros.

-Hammersmith et Fulham, prix moyen de la maison £ 1.222.642 soit  euros.

  • Les logements situés dans les Midlands

-Warwick, prix moyen de la maison £ 334 016 soit 378101.82 euros.

-South Northamptonshire, prix moyen de la maison £ 294,050 soit 333629.13 euros.

  • l’absence d’informations adéquates / Mauvaises performances aux examens clés.

Le Dr Wendy Piatt, directeur général du Groupe Russell, cite  dans un rapport récent les  principales  raisons pour lesquelles les élèves issus des milieux défavorisés ne peuvent pas accéder aux universités d’élite au Royaume-Uni. En premier plan, des mauvais résultats dans les matières de base.” C’est parce qu’ils n’obtiennent pas d’excellents résultats…et surtout même pour les plus brillants issus de ces souches défavorisées, soit  les dossiers d’inscription sont forclos soit ils ne postulent pas du tout.  Nous ne pouvons malheureusement offrir des places aux étudiants que s’ils ont qualité et s’ils déposent un dossier d’admission remplissant toutes les conditions requises. »

Certains grands tabloïds britanniques tel The Guardian ont même accusé Cambridge de discriminatoire et raciste. Les conditions d’admission friseraient une discrimination subtile.

  Pour une admission plus équitable à l’enseignement supérieur et aux  universités d’élite mondiales.

Les cinq premières universités du groupe Russell ont été qualifiées d’ «élitiste» suite à l’absence  d’étudiants anglais  de couche sociale pauvre  et d’étudiants de diversité ethnique dans leur effectif d’admission.

Les étudiants noirs et asiatiques ainsi que ceux des zones défavorisées font face à une discrimination  croissante pour accéder aux universités de leur choix, contrairement à leurs pairs blancs et de classe sociale bourgeoise.

Selon les statistiques récentes publiées par l’UCAS, le centre d’échange britannique d’enseignement supérieur, la  Sutton Trust a admis que les étudiants issus de  milieux défavorisés étaient moins susceptibles d’être admis  dans les universités d’élite, mais que l’effet était plus prononcé dans les établissements les plus sélectifs.

La Sutton Trust est un organisme de bienfaisance du système  éducatif au Royaume-Uni qui agit en porte-parole pour empêcher la discrimination des élèves et étudiants issus des familles défavorisées.

 

 

L’éditrice

Rachel Tcheungna

 

14 Comments »

  • Djomo Robert said:

    Merci de m’avoir fait part du résultat de ton investigation sur les inégalités dans la société Anglaise. C’est un travail très intéressant. Il faut beaucoup de courage pour faire ce genre de recherche .ce déséquilibre se retrouve malheureusement dans toute les sociétés, mais tel que décrit, il est plus axcentué dans la société Anglaise. L’élite fait tout pour écraser la classe défavorisée. Ici au Canada, le gouvernement fait beaucoup d’efforts pour la couche défavorisée a’travers des subventions dans le social. (Éducation, logement. …) sans oublier les allocations familiales dont le montant versé est fonction du revenu et de la taille de la famille.

    • Rachel Tcheungna said:

      Bonjour Mr Djomo,

      Nous nous excusons vivement de ne vous avoir pas fait un prompt retour.
      Toute l’équipe de The Bridge Magazine vous remercie infiniment
      de prendre du temps de donner votre avis sur l’article.
      Merci également de donner un bref aperçu de l’exemple
      du Canada sur la discrimination du système éducatif.

      Bien cordialement.

      L’éditrice.

  • Www.Linux.ca said:

    Daddy wins!? Theе twins declarеd.

    • Rachel Tcheungna said:

      Dear Jefferson.

      Thank you for sharing the link to your webpage
      regarding individual an business training,

      Kind Regards,

      The editor

  • JamesIrram said:

    Nike Zoom Vapor 9.5 Tour
    When you are dealing with your exercise routine, be sure to take the time and concentrate on the muscles that you will be taking care of when strength training. Should you be permitting your mind walk rather than centering on precisely what is accessible, more than likely you are not pressing yourself to your limits.

    https://www.loretoluchtverkenners.nl/images/lor2/4855-nike-air-force-1-07-suede-dames.jpg

    Getting a generate, particularly a single out in the country, is very helpful to your relaxation. It may be satisfying to take this generate with other individuals, or maybe you want to accept the push by yourself. It is possible to think through things, or allow them to go. In any event you perceive it, a generate provides the human brain an opportunity to chill out and allow your difficulties go.

    https://www.altgold-ankauf-mannheim.de/images/newaltgcon/16139-converse-männer.jpg

    • Rachel Tcheungna said:

      Dear James,

      Tank you for sharing the link to your site

      Kind Regards,

      The editor

    • Rachel Tcheungna said:

      Dear John,

      Thank you for your comments

      Kind Regards,

      The editor

  • zeng fanzhi said:

    Oh my goodness! Impressive article dude! Thank you, However I am experiencing problems
    with your RSS. I don’t know the reason why I cannot subscribe to
    it. Is there anybody else having similar RSS problems?
    Anyone that knows the solution will you kindly respond?

    Thanx!!

    • Rachel Tcheungna said:

      Dear Zeng,

      Thank you for your comments. Someone from our IT department
      will be in touch with you shortly regarding your query.

      Kind Regards,

      The editor

  • Real Estate Agents said:

    Thanks a bunch for sharing this with all people you really understand what you are speaking approximately!
    Bookmarked. Kindly also talk over with my web site =).

    We may have a hyperlink alternate arrangement among us

    • Rachel Tcheungna said:

      Dear Skyegye,

      Thank you for your comments

      Kind Regards,

      The editor

  • advance marbella said:

    My brother suggested I might like this blog. He was entirely
    right. This post truly made my day. You cann’t imagine simply how much time I had
    spent for this info! Thanks!

    • Rachel Tcheungna said:

      Dear Luannroan,

      Thank you for your comments

      Kind Regards,

      The editor

Leave a comment!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.